Partager

Arcure : une caméra 3D embarquée pour sécuriser les piétons autour des engins industriels

Arcure et le CEA-List ont développé conjointement une caméra 3D embarquée capable de détecter les piétons à proximité des engins mobiles industriels pour éviter les risques de collision. La caméra Blaxtair est aujourd’hui utilisée par les grands industriels mondiaux utilisateurs et constructeurs d’engins.

Le projet

Blaxtair, une caméra 3D anticollision entre véhicules et piétons

Sécuriser les piétons autour des véhicules sur les chantiers ou sur les sites industriels. C’est pour répondre à cette préoccupation centrale des entreprises que Patrick Mansuy et Franck Gayraud, tous deux ingénieurs en aéronautique, créent Arcure en 2009. Les deux fondateurs imaginent de développer une caméra capable de détecter la présence de piétons à proximité des engins et d’alerter les conducteurs pour éviter les collisions. Pour développer leur projet, ils se rapprochent du CEA-List, dont ils connaissent les compétences en analyse d’images temps réel.

En 2011, Arcure lance Blaxtair, la première caméra 3D embarquée capable de détecter des piétons. Elle exploite les dernières avancées du traitement d’images et de l’intelligence artificielle.

Blaxtair est aujourd’hui utilisée dans une trentaine de pays par les grands industriels mondiaux utilisateurs d’engins comme Colas, EDF, Suez, Vinci, Faurecia, Veolia, et par des constructeurs comme Jungheinrich, Liebherr ou Komatsu.

Distinguer les piétons des autres obstacles

Dans l’industrie, la collision entre engins mobiles et piétons est une des causes principales d’accident grave (on déplore plus de mille accidents de ce type chaque année en France). Pourquoi ? Parce que ces véhicules comportent de nombreux angles morts. En outre, même si leur allure est en général plutôt lente, ils sont susceptibles de mouvements brusques.

Enfin, les conducteurs, qui ont une tâche productive à réaliser, ne sont pas exclusivement concentrés sur la conduite. D’où le besoin d’une caméra embarquée, capable de détecter les piétons à proximité puis d’alerter le conducteur en cas de danger pour éviter les collisions.

La caméra est équipée d’un système de vision stéréoscopique permettant de reconstruire l’environnement du véhicule en 3D. Des logiciels embarqués analysent les images en temps réel. Mais ce qui distingue la caméra développée par Arcure et le List d’autres systèmes industriels de vision par ordinateur, c’est sa capacité à différencier les formes humaines d’autres obstacles et à n’alerter le conducteur qu’en cas de risque de collisions avec une personne. Cela, avec une fiabilité très élevée et malgré des conditions d’analyse souvent complexes : terrain accidenté, rupture de continuité des scènes (les engins sont susceptibles de pivoter sur eux-mêmes ou de s’élever rapidement), fonctionnement de nuit comme de jour, présence de poussière, etc.

Ces performances résultent de la haute expertise du CEA-List dans le domaine des algorithmes de reconnaissance d’images en temps réel. La caméra est protégée par 8 brevets.

 

Blaxtair Connect, pour piloter le risque d’accident

Lancée en 2020, l’option Blaxtair Connect complète le dispositif opérationnel avec un outil de pilotage du risque d’accident sur un site. La solution développée par Arcure met en œuvre des méthodes d’analyse prédictive en s’appuyant sur l’ensemble des données collectées par la, ou les caméras d’un site. L’analyse des données par Connect permet d’identifier les lieux et les horaires sur le site où le risque d’accident engins/piétons est le plus élevé.

Blaxtair : vidéo explicative du système de détection de piétons

Collaboration

Un laboratoire commun

Pour installer leur collaboration dans la durée, Arcure et le CEA-List ont choisi de créer un laboratoire commun. Les recherches du laboratoire sont encadrées par un programme annuel défini par Arcure. Les relations très étroites entre les chercheurs du CEA-List et ceux d’Arcure permettent de progresser à bon train et de mettre rapidement les résultats en application.

Grâce à cette organisation, Arcure améliore sans cesse son produit et le maintient à la pointe de la technologie. Une nouvelle version du Blaxtair est ainsi prévue en 2022.

« L’aptitude du CEA-List à prendre en compte nos besoins d’industriels et à s’adapter à nos contraintes est un facteur clé de la réussite de notre collaboration. Orientés sur l’obtention de résultats, les chercheurs de l’Institut mettent leur expertise et leur capacité d’innovation au service de l’amélioration du produit. Ils nous aident à conserver notre avance technologique. »

Patrick Mansuy


Président — Arcure
8

brevets

60

employés

7,8 M€

CA 2020

12 000+

caméras déployées

Arcure, une PME tournée vers l’international

Après Blaxtair, Arcure a complété sa gamme avec Omega, un capteur 3D robuste et haute résolution lancé en 2018 pour des applications industrielles en environnement difficile de type vision robotique, détection d’objets, guidage, etc.

Avec ses deux produits, l’entreprise a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires annuel de 7,8 M€, dont les deux tiers à l’international. Elle compte soixante employés, dont une vingtaine d’ingénieurs et docteurs.

La société est basée à Paris (siège social) et dispose d’une filiale à Chicago et de bureaux commerciaux en Espagne, en Allemagne et à Hong-Kong. Ses produits sont fabriqués en France, à Grossœuvre (27) et Mercin-et-Vaux (02).
Arcure est cotée à la Bourse sur Euronext Growth depuis 2019.

Contact

  • Patrick Mansuy

    Président, Arcure